Initiation & inscription

RÉGLEMENTATION

Période d’initiation

Un cours d'initiation peut se composer de maximum 3 séances auxquelles un non-membre peut participer, et ce dans un délai de maximum deux mois. 
Au terme de la période d'initiation assurée, le non-membre doit décider de son affiliation ou non. 

S'il veut adhérer à l'école, il s'adressera au secrétariat afin que celui-ci lui fournisse les documents nécessaires.

Ces 3 baptêmes sont gratuits !
  • Aspect médical lors des journées d'initiation 
Sauf stipulation contraire, ces non-membres doivent en outre signer un document daté de la date de participation dans lequel ils déclarent qu'ils se savent médicalement et physiquement aptes à participer à la pratique de la plongée.

(Précisions : en cas de mineur(e) il faut une autorisation parentale)

En substance donc : 
  • 3 séances sur deux mois dans un club LIFRAS 
  • Déclaration d'aptitude médicale signée par le candidat
  • Enregistrement des données suivantes : nom, prénom, lieu et date de naissance, adresse, signature et date ...
  • Gratuité de la prime d'assurance

Information sur les aptitudes médicales  - Plongée adulte en scaphandre autonome
(lors de votre inscription définitive)

L’examen médical n’a d’autre but que de permettre la pratique de la plongée sous-marine au moindre risque pour le candidat. Il est fait pour la sécurité des plongeurs.
Il y a donc lieu, pour les candidats, de répondre aux questions du médecin avec soin et sincérité.

Cette liste est indicative et non limitative. Le médecin examinateur portera une attention particulière sur les points suivants, sachant qu’ils représentent des contre-indications relatives ou absolues, mettant la vie du candidat en danger :


· la grossesse,
· toutes les formes d’asthme,
· les pneumothorax et les «trappes à air» pulmonaires,
· les infections pulmonaires,
· toutes maladies, malformations ou opérations réduisant les échanges pulmonaires,
· les affections de la sphère O.R.L., en particulier celles entraînant des vertiges,
· les difficultés de compensation de la pression aux oreilles et aux sinus,
· les caries et plombages en mauvais état,
· les maladies cardiaques ou circulatoires responsables de shunts gauches-droits, d’une réduction de la perfusion myocardique, d’artérites ou tous autres troubles de la perfusion tissulaire,
· l’hypertension artérielle non traitée,
· le diabète, même traité (insulino-dépendant ou non),
· les maladies neurologiques dégénératives,
· l’épilepsie et les convulsions, (même en traitement),
· les dépressions nerveuses et les maladies mentales,
· l’abus d’alcool ou l’utilisation de «drogues»,
· les troubles importants du métabolisme lipidique non traités,
· les fractures non guéries ou datant de moins de six mois,
· les antécédents d’accidents de plongée,
· la prise régulière de certains médicaments,
· les ulcères évolutifs du tractus digestif,
· les glaucomes à angle fermé.


La survenue d’une maladie de cette liste nécessite un nouvel examen médical.

Il est recommandé au médecin examinateur:

· de pratiquer tout examen complémentaire qu’il jugerait indispensable,
· d’inviter le candidat à contresigner la déclaration. 

En cas de litige ou de désaccord le médecin examinateur et/ou le candidat peuvent soumettre le dossier médical à la Commission Médicale de la LIFRAS qui statuera en dernier ressort.